Crimes,  Mystères judiciaires

Nuits de cauchemar : les affaires criminelles les plus sordides survenues dans des hôtels

Les hôtels sont parfois le théâtre de mystères et d’intrigues. Certains sont devenus célèbres pour leurs scènes de crime dignes des plus sombres romans policiers. Les affaires criminelles survenues dans ces établissements ont captivé l’attention du public et des enquêteurs, certaines laissant derrière elles des énigmes non résolues et des questions sans réponse. Plongeons dans l’univers fascinant de ces crimes survenus dans des lieux généralement propices au repos, à la détente et au business.

***

L’étrange occupant supplicié de la chambre 1046

Roland T. Owens alias Artemus Ogletree, l'étrange client de la chambre 1046

L’affaire Artemus Ogletree, également connue sous le nom d’affaire Roland T. Owen, met en scène un meurtre violent qui a eu lieu dans un hôtel de Kansas City en 1935. Artemus Ogletree, un jeune homme de 17 ans originaire de Birmingham, en Alabama, a quitté son domicile en avril 1934 pour tenter sa chance en Californie puis a disparu. Sa véritable identité est restée inconnue pendant un an et demi jusqu’à ce que sa mère, Ruby Ogletree, l’identifie grâce à la photo d’une cicatrice distinctive sur sa tête publiée dans les journaux suite à un meurtre barbare survenu dans un hôtel du Missouri où il s’était enregistré sous le nom de Roland T. Owen. Artemus Ogletree a été ligoté avec une corde autour du cou, des poignets et des chevilles et a été poignardé plusieurs fois à la poitrine et violemment frappé à la tête dans sa chambre d’hôtel.

Artemus Oggletree a ete tue dans la chambre 1046 de l'hotel President a Kansas City

Comme nous l’avons expliqué dans notre article Cinq mystères judiciaires qui défient la raison, des grooms se sont succédés dans la chambre occupée par Owen/Oggletree et ont constaté plusieurs évènements étranges. Par exemple, la chambre était parfois verrouillée de l’extérieur bien que le client se trouvait à l’intérieur, le téléphone de la chambre a été décroché à plusieurs reprises après que la réception ait été appelée, des voix masculines et féminines ont été entendues bien que l’occupant de la chambre s’était enregistré seul, l’homme a été aperçu nu et comateux dans son lit puis, plus tard, à quatre pattes la tête fracturée et souffrant de blessures à l’arme blanche à la poitrine. L’homme est décédée peu de temps après son arrivée à l’hôpital. Autre mystère : Ruby, sa mère, a reçu deux lettres signées de la main d’Artemus en provenance d’Égypte dans les semaines qui ont suivi sa mort dans le Missouri.

Diverses théories ont vu le jour, notamment la possibilité d’un litige concernant une dette de jeu ou celle d’un meurtre commis par un membre de la famille d’un amant éconduit. L’affaire a refait surface au fil des ans, mais la vérité sur le meurtre d’Artemus Ogletree reste insaisissable près de cent ans après les faits.

La femme d’Isdal : un mystère qui hante la Norvège depuis des décennies

Cette femme a trouve la mort a Bergen en 1970 et est surnomme la femme d'Isdal

L’affaire de la femme d’Isdal est un décès mystérieux et non résolu qui intrigue la Norvège depuis plus de 50 ans. En novembre 1970, le corps gravement brûlé d’une femme a été retrouvé dans un endroit isolé de la vallée des glaces, près de Bergen, en Norvège. Les étiquettes de ses vêtements ont été enlevées et des marques distinctives ont été grattées sur ses affaires, ce qui indique une tentative d’empêcher son identification. La femme mesurait environ 1.64 mètre, avait de longs cheveux bruns-noirs, un petit visage rond, des yeux bruns et de petites oreilles. Elle résidait depuis peu dans un hôtel en ville.

Elle semblait avoir entre 25 et 40 ans et portait les cheveux en queue de cheval attachés par un ruban imprimé bleu et blanc au moment de sa mort. L’affaire a fait l’objet d’une enquête approfondie, la police ayant découvert une série de messages codés, de déguisements et de fausses identités dans sa chambre d’hôtel et dans des valises retrouvées à la consigne de la gare de Bergen. Mais, elle n’a toujours pas été élucidée plus de 50 ans après les faits. La femme d’Isdal est décédée des suites d’une intoxication au monoxyde de carbone et d’une surdose de barbituriques. Plusieurs théories ont été émises quant à son identité et aux circonstances de sa mort, y compris la possibilité qu’elle ait été une espionne ou une travailleuse du sexe.

Ces dernières années, les technologies modernes ont été utilisées pour tenter de lever le voile sur le plus grand mystère de l’histoire criminelle norvégienne. L’affaire de la femme d’Isdal reste l’un des mystères les plus étranges et les plus persistants au monde, avec l’espoir que les enquêtes en cours et la technologie moderne permettront un jour de résoudre cette affaire qui laisse perplexe.

Un cold case vieux de plus de 40 ans : l’étrange affaire Burkert Atkison

Rose Burkert et Roger Atkison ont ete tues a la hache en septembre 1980

Roger Atkison et Rose Burkert ont été tragiquement assassinés dans leur chambre d’hôtel au Amana Holiday Inn à Williamsburg, Iowa, le 12 septembre 1980. Ils ont été retrouvés dans leur lit imbibé de sang. Le couple a été tué à l’aide d’une hache. L’affaire n’est toujours pas résolue et les efforts pour l’élucider se sont poursuivis au fil des ans, le bureau du shérif du comté interrogeant à plusieurs reprises les témoins et prélevant régulièrement des échantillons de sang et d’ADN pour les comparer à d’éventuelles nouvelles découvertes.

Le motif des meurtres serait lié à un triangle amoureux. Cette affaire criminelle a mis en évidence une kyrielle de suspects et l’affaire continue d’intriguer les autorités. Malgré le temps qui passe, celles-ci espèrent toujours parvenir à mettre derrière les barreaux le ou les tueur(s). D’ailleurs, les enquêteurs recherchent aujourd’hui encore des informations afin de résoudre ce double meurtre tragique qui a laissé son empreinte sur cette région rurale des États-Unis où la population se montre peu loquace.

L’inconnue de la chambre 2805 : d’Oslo à la Belgique

Jennifer Fairgate a ete retrouvee morte a Oslo en 1995

En 1995, une femme connue sous le nom de Jennifer Fairgate s’est installée dans la chambre 2805 de l’hôtel Oslo Plaza, en Norvège, avant d’être retrouvée morte par arme à feu dans son lit trois jours plus tard. L’affaire n’a toujours pas été élucidée et plusieurs détails intrigants l’entourent. Par exemple, elle s’est inscrite à l’hôtel sous le nom de « Jennifer Fairgate » mais a signé deux fois son nom en tant que « Jennifer Fergate » et a également utilisé le nom de « Lois Fairgate ». Lors de l’enregistrement, elle a indiqué une adresse en Belgique : Rue de la Station, 148, à Verlaine. Le code postal était erroné. Les enquêteurs se sont rendus sur place et ont constaté qu’il n’y a pas de numéro 148.

Jennifer Fairgate a ete retrouvee morte dans son hotel norvegien
Jennifer Fairgate a connu une mort violente

La femme a quitté l’hôtel pendant environ 20 heures durant son séjour sans que l’on sache ce qu’elle a fait pendant ce laps de temps. De plus, personne n’a jamais signalé sa disparition et l’absence d’éléments d’identification personnelle parmi ses affaires ajoute au mystère. Malgré une enquête approfondie, la véritable identité de cette femme et les raisons de sa présence à l’hôtel demeurent inconnues. Les circonstances de sa mort sont particulièrement étranges et les théories divergent quant à savoir s’il s’agit d’un suicide ou d’un meurtre. L’affaire a suscité une grande attention et le mystère de l’identité de Jennifer Fairgate et des événements qui ont conduit à sa mort continuent de captiver les amateurs de l’univers true crime ainsi que les enquêteurs qui se sont succédés.

L’énigme de Praia da Luz : retour sur l’affaire Maddie McCann

Maddie McCann a disparu au Portugal en 2007

Madeleine McCann, une enfant britannique de 3 ans, a disparu de son lit dans un appartement de vacances à Praia da Luz, au Portugal, dans la soirée du 3 mai 2007. Madeleine était en vacances avec ses parents et ses frères et sœurs jumeaux âgés de deux ans, ainsi qu’un groupe d’amis de la famille et leurs enfants. Ce soir-là, ses parents dînaient avec leurs amis dans un restaurant situé à 55 mètres de l’appartement et prenaient régulièrement des nouvelles des enfants restés dans l’appartement de location tout au long de la soirée. À 22h00, Kate McCann s’est aperçu de la disparition de Madeleine.

Cette disparition a donné lieu à une opération de police massive et coûteuse dans toute l’Europe, la police portugaise ayant d’abord cru qu’elle avait été enlevée mais qu’elle était toujours en vie au Portugal. Malgré des efforts considérables qui ont orienté l’affaire vers la piste pédocriminelle en Allemagne, on ne sait toujours pas où se trouve Madeleine et les procureurs allemands pensent désormais que la petite fille est morte. L’affaire a attiré l’attention du monde entier et des développements récents ont eu lieu, notamment des recherches basées sur de nouvelles informations et de nouveaux suspects après que les parents de Madeleine aient été longtemps suspectés.

L’affaire Novack : deux assassinats machiavéliques teintés de cupidité et de trahison

Bernice et Ben Novack ont ete tues a quelques mois d'intervalle

En 2009, les héritiers du célèbre hôtel Fontainebleau de Miami Beach, Bernice Novack et son fils Ben Novack Jr., ont été assassinés à trois mois d’intervalle. Bernice Novack, 87 ans, a été retrouvée morte dans son garage de Fort Lauderdale, en Floride, le 5 avril 2009. Sa mort a d’abord été considérée comme une chute accidentelle, mais une enquête de police ultérieure a révélé qu’il s’agissait d’un homicide. Trois mois plus tard, le 12 juillet 2009, Ben Novack Jr., 53 ans, a été retrouvé matraqué et étouffé dans la suite du penthouse de l’hôtel Hilton à Rye Brook, New York. Il avait été ligoté avec du ruban adhésif et ses yeux avaient été arrachés.

Narcy Novack a fait execute Ben Novack Jr et sa mere Bernice Novack
Narcy Novack

Narcy Novack, l’ex-femme de Ben, a été reconnue coupable d’avoir orchestré les meurtres et a été condamnée à la prison à vie sans possibilité de libération conditionnelle. Son frère, Cristóbal Véliz, a également été accusé d’avoir enrôlé Alejandro Gutiérrez-García, Joel González et Denis Ramírez pour commettre les meurtres. Les meurtres ont été méticuleusement planifiés et exécutés, et les tueurs à gages ont avoué leur rôle dans les crimes. Alejandro García, l’un des tueurs à gages, a été condamné à plus de 17 ans de prison pour son implication dans les meurtres. Son témoignage au procès a contribué à la condamnation de Narcy Novack et de son frère.

L’étrange fin d’Elisa Lam au sordide Cecil Hotel

Elisa Lam a ete retrouvee morte dans un reservoir d'eau sur le toit du Cecil Hotel

L’affaire Elisa Lam est une affaire tragique et mystérieuse qui a captivé l’attention du public pendant des années. Elisa Lam, une étudiante canadienne de 21 ans, a disparu alors qu’elle séjournait à l’hôtel Cecil de Los Angeles, en janvier 2013. Son corps a été découvert dans un réservoir d’eau au sommet de l’hôtel le 19 février 2013, après qu’une vidéo de surveillance largement diffusée sur Internet l’ait montrée en train d’agir de manière erratique dans un ascenseur de l’hôtel.

La videosurveillance du Cecil Hotel montrent Elisa Lam avoir un comportement erratique

Les circonstances de sa mort ont donné lieu à de nombreuses théories du complot et spéculations, certaines suggérant un acte criminel ou une activité paranormale. Cependant, la conclusion officielle du bureau du coroner est que sa mort est une noyade accidentelle. Le documentaire Netflix « Crime Scene : The Vanishing at the Cecil Hotel » explore l’affaire et tente de faire la lumière sur les événements qui ont conduit à la mort d’Elisa Lam. La série se penche sur l’histoire sombre et violente de l’hôtel Cecil où de nombreuses personnes se sont suicidées et où des tueurs en série notoires ont séjourné. Bien que le documentaire tente de donner un aperçu à 360° de l’affaire, certaines questions restent sans réponse, ce qui laisse place à la spéculation et à la fascination pour ce mystère total.

L’affaire Elisa Lam continue de susciter l’intérêt et le débat, la fascination du public étant alimentée par les images de surveillance inquiétantes et les circonstances énigmatiques entourant sa mort tragique. De nombreux détectives amateurs réfutent les conclusions de l’enquête et tentent de contribuer à éclaircir ce qui demeure une énigme à leurs yeux.

***

Ces affaires ont toute défrayé la chronique et en partie mis à mal la notoriété des établissements où sont survenus ces meurtres violents et ces étranges décès inexpliqués. Les hôtels sont des lieux où se croisent des milliers de personnes, des milliers de destins. Un homme d’affaires peut être amené à dormir à quelques mètres d’une prostituée et de son client, eux-mêmes logeant dans une chambre contigüe à celle d’un tueur.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *