• Crimes,  France

    L’affaire Sylvie Reviriego, un cas unique dans les annales judiciaires françaises

    L’affaire Sylvie Reviriego demeure un cas d’école pour la justice française. Cette affaire criminelle survenue à Tours, en 1988, a pour protagoniste principale une aide-soignante passionnée par son travail et d’une empathie louée de tous qui prend la décision d’ôter la vie de sa meilleure amie d’une manière absolument horrifiante. Le modus operandi conjugue l’usage de somnifères, d’un scalpel et d’un couteau mais également d’un four à usage domestique. Cette ménagère tranquille va se transformer en un implacable bourreau du jour au lendemain. Jeu de piste macabre Le 12 décembre 1988, deux sacs poubelle contenant des restes humains sont retrouvés sur le parking de l’hôpital Trousseau de Tours puis un…

  • Cold cases,  Crimes

    L’affaire Dorothy Jane Scott : terreur sur la ligne

    Quand la réalité dépasse la fiction. L’affaire Dorothy Jane Scott est si terrifiante qu’elle va au-delà du script issu de l’imagination fertile d’un scénariste. La victime est une jeune maman a l’avenir prometteur qui subit les assauts téléphoniques d’un homme à l’esprit particulièrement retors avant de disparaître dans des circonstances inédites ; dans les mois qui suivent, son assassin va cette fois-ci terroriser ses parents de manière extrêmement cruelle. Le destin de la famille Scott a basculé un jour de mai 1980 en Californie, un État américain qui a dû composer avec une intense activité criminelle sur son territoire tout au long de la décennie précédant la disparition de Dorothy…

  • Cold cases,  Criminalistique,  Génétique,  Sciences médico-légales

    France : le pôle cold cases va-t-il répondre à l’exigence d’efficacité judiciaire dans les affaires en errance ?

    Le lundi 28 février 2022 voyait la naissance du premier pôle judiciaire spécialisé dans les cold cases au monde. Installé au sein du tribunal judiciaire de Nanterre (Hauts-de-Seine), le Pôle des Crimes Sériels ou Non Elucidés (PCSNE) est chargé de relancer des enquêtes sur des affaires de meurtres et d’actes de torture et de barbarie qui n’ont pas été résolues. Depuis sa création, le PCSNE s’est vu confier plus de 200 enquêtes en errance et a ouvert près de 80 procédures. Réclamé depuis des années par les familles des victimes, leurs avocats, des associations et divers acteurs de la vie civile, le pôle cold cases continue de monter en puissance…